Bücher online kostenlos Kostenlos Online Lesen
Peines, tortures et supplices

Peines, tortures et supplices

Titel: Peines, tortures et supplices
Autoren: Anonymous
Ads
The Project Gutenberg EBook of Peines, tortures et supplices, by Anonymous

This eBook is for the use of anyone anywhere at no cost and with
almost no restrictions whatsoever. You may copy it, give it away or
re-use it under the terms of the Project Gutenberg License included
with this eBook or online at www.gutenberg.org

Title: Peines, tortures et supplices

Author: Anonymous

Release Date: January 12, 2008 [EBook #24255]

Language: French

*** START OF THIS PROJECT GUTENBERG EBOOK PEINES, TORTURES ET SUPPLICES ***

Produced by Laurent Vogel and the Online Distributed
Proofreading Team at http://www.pgdp.net (This file was
produced from images generously made available by the
Bibliothèque nationale de France (BnF/Gallica) at
http://gallica.bnf.fr)
    BIBLIOTHÈQUE DES CURIOSITÉS
PEINES
TORTURES
ET SUPPLICES
    Les Prisons: Mazas.—La Roquette.
Newgate.—Les Bagnes.
Comment vivent les Forçats.—Les Tortures.
La Question.
La Mort.—Effroyables détails.
La Guillotine.
Son passé.—Son présent.—Son avenir.
    PARIS
P. LEBIGRE-DUQUESNE, LIBRAIRE-ÉDITEUR
16, rue Hautefeuille, 16
    1868
PRÉFACE
    Il est bien entendu que, dans cette collection, il n'est en aucune façon question de systèmes ni de théories. Dans chaque branche physiologique, sociale ou naturelle, ont été relevés avec soin les faits curieux qui se recommandent à l'attention par leur étrangeté. Le présent volume traite des peines corporelles: nous avons dû commencer par les prisons , et nous n'avons pas jugé nécessaire de remonter dans l'antiquité, attendu que cachots, caveaux ou cellules ne présentent pas de différences assez notables pour donner lieu à une description spéciale. Nous ne nous sommes donc attachés qu'à donner les détails les plus minutieux sur la prison qui réalise le plus complètement le type des établissements pénitentiaires actuels. Nous voulons parler de Mazas.
    Passant ensuite à une pénalité d'un degré supérieur, nous avons décrit les Bagnes.
    Il nous était impossible de passer sous silence les effroyables tortures usitées dans les temps anciens, au moyen âge et même aujourd'hui encore, dans quelques pays civilisés.
    Enfin, nous nous sommes attachés à une étude aussi complète que possible des différents supplices, tant anciens que modernes, qui ont ou avaient la mort pour résultat.
    Ce petit volume est donc divisé en quatre parties:
Première partie: Les Prisons.
Deuxième partie: Les Bagnes.
Troisième partie: La Torture.
Quatrième partie: La Peine de Mort.
    Pour les détails de l'index, voir la table à la fin du volume.
PREMIÈRE PARTIE
LES PRISONS
I.
PARIS
    Les prisons de la Seine sont au nombre de huit; plus quatre dépôts de sûreté. Elles renfermaient l'année dernière, au jour où a été fait le relevé des écrous, 4520 détenus, dont 3219 hommes et 1301 femmes.
    Cette population se divisait ainsi:
    Mazas, 1050 hommes; la Roquette (dépôt des condamnés), 384 hommes; la Conciergerie (maison de justice), 82 hommes; Saint-Lazare (maison d'arrêt et de correction), 2 hommes et 992 femmes; Madelonnettes (idem), 440 hommes; Sainte-Pélagie (idem), 526 hommes; Saint-Denis (maison de répression), 618 hommes et 298 femmes; Clichy (prison pour dettes), 117 hommes et 11 femmes.
    Voici comment le travail est divisé dans ces maisons:
    À la Roquette, il y a surtout des cordonniers, des corroyeurs, des natteurs, des papetiers, de la sparterie et des tailleurs.
    À la Conciergerie, il n'existe pas d'ateliers; tout le travail se réduit au service intérieur.
    À Saint-Lazare, les spécialités de travail sont la couture, le raccommodage, le service intérieur.
    À Sainte-Pélagie, nous trouvons de grands ateliers: agrafes, boutons, chaînes, chapelets, chaussonnerie, cordonnerie, cuirs, éventails, menuiserie, joncs, plaques en cuir, sparterie, semelles, tailleurs et service intérieur.
    À Mazas, les industries sont moins nombreuses: les agrafes, les chaînes, les chaussons, le cuir, les copistes, les épinglettes, les tailleurs, la papeterie.
    Aux Madelonnettes, mêmes ateliers, et, en plus, plumassiers, vieux linge.
    À Saint-Denis, mêmes industries.
    La moyenne de la journée de travail est de 47 centimes.
    Le travail a produit net: 420 946 fr. 82 c., qui ont été répartis: 157 315 f. aux hommes, 57 567 f. aux femmes et 205 973 f. à l'entrepreneur.
    Aux dépôts de sûreté, le travail est nul.
    Nous donnons plus loin une très-minutieuse description de Mazas, la prison

Weitere Kostenlose Bücher

Herz auf Umwegen
Herz auf Umwegen von Julia Arden
TS 60: Gehirnwäsche
TS 60: Gehirnwäsche von Andre Norton
Untergang
Untergang von Sabine Dobmeyer