Bücher online kostenlos Kostenlos Online Lesen
Les Mains du miracle

Les Mains du miracle

Titel: Les Mains du miracle
Autoren: Joseph Kessel
Ads
Préface
    Félix Kersten, dont mon ami Joseph
Kessel a retracé la vie, est un homme aux dons inhabituels et à l’étrange
histoire. Il exerce la profession de médecin, mais il se passe d’un diplôme
médical usuel. Parfois, on le qualifie de masseur, mais il réfute énergiquement
ce terme. Il est, explique-t-il, Artz fur manuelle
Therapie [1] et il a sur cette question des conceptions particulières qu’il a
exposées dans un petit livre et appliquées dans la pratique depuis de
nombreuses années avec un succès considérable. Il a compté parmi ses malades
les riches et les grands de toute l’Europe. Et, parmi eux aussi, l’ogre le plus
terrible des temps modernes, le Grand Inquisiteur de l’Europe d’Hitler,
Heinrich Himmler.
    En un temps il m’aurait paru
impossible de devenir l’ami d’un homme qui fût l’intime d’Himmler. Comment
pouvait-on, même indirectement, entretenir des relations avec ce monstre
abominable ? Mais l’expérience humaine est beaucoup plus complexe que nous
ne le supposons et, en présence du docteur Kersten, l’impossible même se trouve
résolu. Sa personne m’a permis de comprendre cet étrange destin ; et j’ai
constaté non pas qu’Himmler inspirât moins de répulsion mais qu’il existait des
gens qui le servaient afin de servir l’humanité. Toutefois, avant de parler
davantage des activités du docteur Kersten, je pense que je devrais expliquer
comment je vins à en avoir connaissance. De celte façon, je pourrai peut-être
prévenir la controverse.
    J’ai entendu le nom de Kersten
pour la première fois pendant les derniers mois de la guerre de 1939-1945. À
cette époque, j’étais officier de l’Intelligence
Service. Je m’occupais particulièrement de certains organismes
d’Himmler : S.S., Gestapo, etc. Dans mon travail, j’entendais souvent
parler de Kersten, mais toujours un peu mystérieusement. En fait, son nom
apparaissait rarement dans les documents, mais il était souvent mentionné dans
les commentaires.
    Kersten n’appartenait à aucune
organisation allemande. Comment l’eût-il pu ? Il n’était même pas
allemand. Il était de nationalité finnoise. Mais les membres de l’état-major
d’Himmler, faits prisonniers, parlaient souvent de lui. C’était, semblait-il,
une mystérieuse éminence grise, un personnage
puissant derrière le trône ensanglanté d’Himmler. Lorsque la guerre fut
terminée, le mystère fut éclairci grâce à la capture de l’un des plus
importants lieutenants d’Himmler : Walter Schellenberg.
    Walter Schellenberg était le
conseiller politique d’Himmler et le chef de ses services d’espionnage. Après
l’effondrement de l’Allemagne, il s’était enfui en Suède pour y chercher de puissantes
protections. En fait, cependant, il fut déçu. À la requête des Alliés, il fut
extradé de Suède et mené en Angleterre pour y être interrogé. Au cours de
l’interrogatoire, il fit incidemment de nombreuses révélations sur Kersten. Ce
fut par Schellenberg que je découvris pour la première fois la véritable nature
de la position de Kersten envers leur supérieur et leur maître à l’un et à
l’autre, Himmler.
    Car Himmler, semblait-il,
souffrait terriblement de ses activités au service du Führer. Pas mentalement,
évidemment ; jamais l’ombre d’un doute ne traversa cet esprit obtus et
prétentieux tandis qu’il envoyait des millions et des millions d’individus au
peloton d’exécution et à la chambre à gaz ; mais il souffrait
physiquement. Il souffrait de douleurs d’estomac d’une intensité paralysante.
Et, en conséquence, avant la guerre, son ami le docteur Diehn, dirigeant du
syndicat allemand de la potasse, lui avait conseillé de consulter son docteur
personnel, le docteur Kersten. Kersten était pour lui « le Bouddha magique
qui guérit tout par des massages ». Il est certain que Kersten guérit les
douleurs d’estomac d’Himmler. Il rencontra ce dernier au retour d’un voyage en
Hollande où son patient le plus connu était le prince consort, le prince
Hendrik. Mais en 1940, après la conquête de la Hollande, il fut tenu en
captivité et il devint le médecin de la cour d’Himmler. En 1943, Himmler
dépendait absolument de lui ; il en dépendait à tel point qu’il était
obligé de payer Kersten un prix plus élevé qu’il ne l’avait jamais fait. Il lui
permit une absence prolongée en Suède où Kersten faisait aménager un
pied-à-terre en prévision

Weitere Kostenlose Bücher

0521 - Invasion der Ghouls
0521 - Invasion der Ghouls von Werner Kurt Giesa
Allan Quatermain
Allan Quatermain von Henry Rider Haggard
Zigeuner
Zigeuner von Bauerdick Rolf