Bücher online kostenlos Kostenlos Online Lesen
Interdit

Interdit

Titel: Interdit
Autoren: Elizabeth Lowell
Ads
ses robes
    d’or, l’observant de ses yeux trop sombres pour son visage
    trop pâle. Elle avait l’air céleste, plus fragile qu’une flamme.
    477
    ELIZABETH LOWELL
    — Ambre, dit-il en tendant la main vers elle.
    Au moment où il allait la toucher, elle se recula.
    — Il suffit, murmura-t-elle. Je vous en prie. Assez. Je ne
    peux le supporter.
    — Je ne vous ferai aucun mal.
    — Vous n’en aurez pas l’intention. Mais vous m’en ferez.
    — Ambre.
    Elle recula alors qu’il avançait.
    — Vous devez quitter cet endroit, dit-elle précipitam-
    ment. C’est trop dangereux pour vous. Erik et Cassandra
    n’auraient jamais dû vous mener jusqu’ici.
    — Ils ne l’ont pas fait.
    — Ils ont dû le faire. Il n’y a pas d’autre possibilité.
    Duncan ouvrit la main. Le pendentif d’Ambre reposait
    sur sa paume.
    — C’est vous qui m’avez guidé, dit-il simplement.
    — C’est impossible. Nous ne sommes pas unis par ce
    lien profond et irrévocable.
    — Et pourtant, si. Je suis ici. Si vous ne repartez pas
    avec moi, je resterai avec vous dans ce silence d’ambre.
    Ambre ferma les yeux et lutta contre le chagrin et l’es-
    poir qui la détruisaient à égale mesure.
    — Je suis désolée, sombre guerrier. Je veux que vous
    soyez libre.
    — Sans vous, il n’y a nulle liberté, si ce n’est la mort.
    Elle sentit son mouvement et se serait de nouveau
    retirée, mais elle était adossée à la pierre antique. Avec ce
    qui lui restait de force, elle se concentra pour ne pas crier
    lorsqu’elle serait touchée.
    Ce qu’elle ressentit fut le pendentif, remis délicatement
    entre ses doigts. Lorsqu’elle sentit le poids dans sa main,
    478
    INTERDIT
    elle ouvrit brusquement les yeux. Ce n’était pas seulement
    son pendentif qui lui avait été donné.
    Duncan lui avait aussi donné le sien.
    — Reprenez-les ! s’écria-t-elle. Vous allez mourir ici !
    — Souffle de mon souffle, murmura Duncan. Cœur de
    mon cœur. Âme de mon âme. Touchez-moi .
    Ambre leva lentement la main. Lorsque ses doigts
    effleurèrent la paume de Duncan, elle cria.
    De plaisir, pas de souffrance.
    Un plaisir plus exquis qu’aucun auparavant.
    Pleurant et riant à la fois, elle jeta ses bras autour de son
    sombre guerrier et le serra contre elle, en toute simplicité, se
    noyant dans la vérité éclatante que son contact révélait.
    Autour d’eux l’air vibra et s’altéra. Le son se déversa sou-
    dain, comme si on avait éclaté une bulle. La vie revint d’un
    coup, les oies crièrent, le vent balaya les herbes jusqu’à ce
    que le marais soit inondé de murmures et de soupirs, répé-
    tant les mêmes mots sans fin, prononçant un sort qui ne
    connaissait pas de frontière, ni de temps, ni d’espace…
    « Je vous aime. »
    Au centre d’un anneau sacré, au loin, un sorbier fleurit pour
    la première fois en mille ans.
    479
    c Épilogue
    Le château de Stone Ring prospéra grâce aux bienfaits
    du sorbier sacré. Les cultures étaient abondantes dans
    les champs, les poissons et la volaille tournoyaient dans les
    eaux et les airs, et le rire des enfants traversait les prairies
    verdoyantes tandis qu’ils jouaient à chat avec le soleil doré.
    Duncan et Ambre allaient souvent à Stone Ring et au
    sorbier sacré. Ils restaient au pied du sorbier, partageant
    l’émerveillement constant qu’un arbre fleurisse en toute
    saison, en tout temps, contre toute logique, honorant une
    promesse si ancienne que seul le sorbier se rappelait à qui il
    l’avait faite, et pourquoi.
    La légende du seigneur et de la dame du château de
    Stone Ring se répandit dans les Terres contestées, le conte
    d’une sorcière d’ambre qui aimait trop et d’un sombre guer-
    rier qui refusait d’être parjure malgré la force de la
    tentation.
    C’était une histoire de perte et d’audace, d’un guerrier
    non Érudit bravant la voie des Druides entre le temps et
    l’espace, la vie et la mort. Cela parlait d’un chevalier dispa-
    raissant dans la brume lors d’une quête dangereuse et qui
    en revenait avec une dame dans les bras. C’était une histoire
    d’amour qui fleurissait comme fleurissait le sorbier sacré,
    contre toute attente, conférant la vie à tout ce qu’il touchait.

    • • •
ELIZABETH LOWELL
    Le sorbier grandit toujours dans le cercle de pierres sacrées,
    car la promesse avait été faite pour aussi longtemps que les
    fleuves se jetteraient dans la mer.
    Avec le temps, d’autres honnêtes hommes

Weitere Kostenlose Bücher

Nicht schon wieder Liebe
Nicht schon wieder Liebe von Susan Andersen
Hexenmacht
Hexenmacht von Alfred Bekker
Sensenmann
Sensenmann von Clausia Puhlfürst
Gnadenlose Jagd
Gnadenlose Jagd von Iris Johansen