Bücher online kostenlos Kostenlos Online Lesen
Frontenac_T1

Frontenac_T1

Titel: Frontenac_T1
Autoren: Micheline Bail
Ads
les autres aux levers et couchers du soleil fait roi, s’était posté aux bons endroits lors de ses départs et retours de chasse, à ses dîners et lors de ses entrées à Notre-Dame, dans des habits ruisselants de pierreries et tissés de fils d’or. Il s’était même trouvé souvent assez près du monarque lorsqu’il siégeait sur sa chaise percée, tout en dictant ses ordres à quelque ministre. Car Louis XIV n’aimait rien mieux que de savoir sa cour préoccupée uniquement de suivre d’heure en heure le moindre de ses agissements.
    Mais Frontenac ne pouvait que déplorer la consternante politique d’abaissement de la noblesse que poursuivait le roi au profit d’une nouvelle élite de bourgeois, cumulant les titres et les biens matériels. Les vrais gentilshommes comme lui se voyaient de plus en plus écartés de l’administration de l’État et réduits, pour survivre, à quémander sans arrêt de nouvelles gratifications. Il n’avait d’ailleurs que du mépris pour cette noblesse de cour aux griffes limées, jadis puissante aristocratie guerrière, et qui se complaisait désormais à danser autour du roi un pitoyable ballet de soumission. Ce qu’il refusait de faire avec la dernière énergie, bien qu’il se comportât en apparence comme le plus accompli des courtisans. Son tempérament indépendant, moins docile et malléable que les ministres et le roi ne l’eussent souhaité, expliquait d’ailleurs en partie sa mauvaise fortune des dernières années et son rappel précipité du Canada. Mais il avait su attendre son heure dans les coulisses, tout en multipliant les démarches et les relations utiles. Vraisemblablement, et par la plus bienheureuse des providences, cette heure avait maintenant sonné.
    * * *
    Frontenac prit le siège qu’on venait de lui offrir. Plutôt que de le placer devant la petite desserte du fond, comme à l’accoutumée, son hôtesse lui avait réservé la place d’honneur en bout de table. La magnifique salle à manger des Bellefonds, aux murs tendus de soie pourpre et recouverts de toiles de maîtres, brillait de toutes ses bougies. Les portes avaient été ouvertes à deux battants et les invités se pressaient autour du héros du jour, dont on célébrait la soudaine rentrée en grâce. Louis s’anima. Il ne voulait pas bouder son plaisir, d’autant que ses hôtes s’étaient mis en frais pour lui ménager des agapes dignes d’un grand seigneur. Le vin aidant, il se mit à réciter des poèmes, à improviser des sonnets et des madrigaux * à la gloire du monarque, en hommage à la générosité de son hôtesse, à la beauté et au charme des dames qui l’entouraient. Les vieilles courtisanes fardées à l’excès comme les jouvencelles à la gorge palpitante, toutes étaient conquises et s’extasiaient de son habileté à tourner le compliment. Il en remit si bien qu’une jolie comtesse lui opposa, de sa voix flûtée :
    â€” Mais enfin, monsieur de Frontenac, comment un homme tel que vous peut-il consentir à s’expatrier en Canada, dans ce pays du bout du monde, habité de rustres et de gens de peu, quand vous avez ici la fine fleur de la civilisation? Vous risquez de vous y ennuyer à mourir!
    â€” Chère madame, lui rétorqua aussitôt Louis en roulant de grands yeux étonnés, c’est que vous ne connaissez pas les splendeurs que recèle ce paradis! Savez-vous que le soleil ne se couche jamais sur toute l’étendue de ces terres qu’il faut des mois à parcourir d’une rive à l’autre? Qu’elles forment un continent et mènent à la mer de Chine? Ce pays est couvert d’un réseau de rivières et de lacs aux eaux si limpides qu’on y voit foisonner et bondir des milliers de poissons gros comme le bras. Les saumons, esturgeons, truites et brochets se pêchent par centaines entre Montréal et Tadoussac, et on voit également nager des quantités admirables de marsouins blancs. À Trois-Rivières, tenez, les Jésuites parlent d’un sauvage qui rapporte régulièrement de douze à quinze esturgeons de la hauteur d’un homme. Et l’anguille, madame! Il y a tel individu qui en a pris plus de

Weitere Kostenlose Bücher

Mein letzter Tampon
Mein letzter Tampon von Monika von Ramin
Lustbeweise
Lustbeweise von Aurora Estella Alvarez